La chirurgie de l'obésité

Pourquoi 3 interventions ?

La gastroplastie

030_ill_pttLa gastroplastie (ou anneau gastrique) est une intervention chirurgicale régulièrement réalisée en France depuis 1996. C’est la première intervention réalisée par coelioscopie en chirurgie de l’obésité.

 

Elle a rapidement prouvé son efficacité chez les personnes ayant beaucoup de poids à perdre, pour plusieurs raisons :

  • Elle entraine une sensation rapide de satiété
  • Elle permet d’éviter les régimes draconiens, difficiles à suivre longtemps (avec une gastroplastie, vous mangez de tout en quantité raisonnable, sous contrôle diététique)
  • Enfin, et surtout, elle évite l’effet yoyo

L’expérience a montré que la gastroplastie est très efficace pour obtenir des pertes de poids inférieures à 50 kgs (ce qui est déjà considérable) mais que 3 problèmes n’étaient pas résolus :

  • Il est souvent difficile d’obtenir des pertes de poids supérieures à 50 kgs (des patients de plus de 150 kgs sont régulièrement opérés)
  • Il existe des échecs, surtout le fait de patients qui ont une alimentation trop sucrée, et qui n’ont pas réussi à se libérer de cette mauvaise habitude
  • Les récidives de l’obésité ne sont pas rares, 3 ans ou plus après la mise en place de l’anneau gastrique. Elles apparaissent souvent sournoisement et sont liées à des modifications du comportement alimentaire induites par l’anneau gastrique. De nombreuses études ont montré que les patients ayant un anneau gastrique sont progressivement attirés vers les aliments très sucrés, qui sont très caloriques et qui passent facilement l’anneau.

En savoir plus sur la grastroplastie

Les bypass gastriques

Le bypass « classique » :010_ill_ptt

  • Le bypass gastrique est maintenant proposé de première intention par de nombreuses équipes..
  • Le bypass est l’intervention la plus fréquemment réalisée en chirurgie de l’obésité aux USA.

Le « mini » bypass :

  • Le mini bypass une évolution récente de bypass, un peu plus rapide à réaliser que le bypass classique.
  • Un avantage théorique : il est totalement réversible par coelioscopie.

fond_vert_petit

Les 2 bypass évitent bien souvent les problèmes posés à long terme par l’anneau gastrique, mais :

  • Ils nécessitent des prises régulières de vitamines et des compléments alimentaires pour éviter les carences.
  • Même après bypass, il existe des échecs et des récidives, ce qui souligne l’importance de la motivation et du suivi par une équipe entrainée.

En savoir plus sur le bypass grastriques

La Sleeve gastrectomie

020_ill_pttCette intervention est réalisée depuis 2001.

 

Elle a été développée initialement comme « premier temps » possible d’un bypass gastrique :
Chez les sujets très obèses (plus de 150 kgs), le bypass est parfois dangereux pour des problèmes techniques. Une Sleeve est réalisée, qui permet de faire perdre un quarantaine de kilos en un an.

 

Si elle s’avère insuffisante pour obtenir une perte de poids plus importante, elle peut être alors être transformée en bypass dans des bonnes conditions de sécurité.

 

Actuellement, de nombreuses équipes proposent la Sleeve à la place de la gastroplastie ou du bypass pour les raisons suivantes :

  • Elle entraine une sensation rapide de satiété, comme la gastroplastie
  • Elle ne nécessite pas la mise en place d’un corps étranger (anneau gastrique)
  • Les vomissements sont très rares, contrairement à la gastroplastie
  • Elle diminue le taux de ghrêline, et donc la sensation de faim, comme dans le bypass
  • Les suivi est beaucoup moins contraignant (pas d’anneau à resserrer et à desserrer chez le radiologue, les compléments alimentaires ne sont habituellement plus nécessaires après la première année…)

Les résultats à long terme commencent à être connus

  • A 5 ans, les résultats sont plus proches du bypass que de la gastroplastie. En moyenne, la perte de poids est de 75 % de l’excès de poids.
  • A 10 ans, ils se stabilisent autour de 70 % de perte d’excès de poids, chez les patients ayant un suivi régulier.
  • Le tube gastrique va se dilater progressivement et le dispositif sera moins efficaces avec, là encore, un risque de récidive si les mauvaises habitudes alimentaires réapparaissent.

En savoir plus sur la sleeve gastrectomie

Autres interventions

  • L’agrafage de Mason (gastroplastie verticale calibrée) est encore réalisé par quelques équipes.
  • Le duodénal switch, l’intervention de Scopinaro ne sont pas des pratiques courantes.

Ces interventions ne sont pas décrites dans ce site.

Pour des explications sur le duodénal switch, consultez le site www.duodenalswitch.com.
Une page vous explique le ballon gastrique.

 

  • SADI procedure ou SADI-S procedure (Single Anastomosis Duodeno-Ileal bypass with Sleeve) Cette intervention, relativement récente, pourrait se développer.Elle associe une sleeve à un bypass proche de la dernière anse intestinale, donc entrainant une malabsorption importante.

    Elle semble très efficace sur la perte de poids, mais nécessite une surveillance rapprochée pour éviter la dénutrition et les carences vitaminiques.

    Ses complications sont le mêmes que celles du bypass.

    Elle semble actuellement plutôt réservée :

    • Aux surpoids majeurs (IMC>50)
    • Aux échecs des autres procédures

    Une page concernant cette intervention sera mise prochainement en ligne (fin 2015)

Dernière mise à jour le 2 octobre 2015