La chirurgie de l'obésité

Résultats

Ces résultats ne concernent que les patients qui sont régulièrement suivis par une équipe multidisciplinaire.

 

 

Mortalité

La mortalité est toujours améliorée par la chirurgie de l’obésité.

 

C’est-à-dire que, en moyenne, les patients obèses opérés vivent plus longtemps que ceux non opérés.
Par exemple, dans l’étude de Christou (Ann surg 2004), la mortalité à 5 ans est améliorée de 89% par la chirurgie de l’obésité (6,7 % des patients obèses non opérés sont décédés à 5 ans, et seulement 0,68 % des patients opérés).

Perte de poids

Dans toutes les études médicales publiées, les résultats de la chirurgie sont meilleurs que ceux du traitement médical (régimes avec éventuels médicaments associés).

 

La perte de poids s’exprime en « perte moyenne d’excès de poids ».
Exemple : Une personne pèse 100 kgs et son poids idéal est 60 kgs, son excès de poids est de 40 kgs (100 – 60). Si elle a perdu 20 kgs, sa « perte d’excès de poids » est de 50%.
Dans touts les séries publiées, il s’agit de résultats « moyens », c’est-à-dire que certains patients perdent 100% de leur excès de poids, et que d’autres perdent beaucoup moins…

 

Les résultats sont les suivants :

 

Perte moyenne d’excès de poids à 1 ans
Perte moyenne d’excès de poids à 5 ans
Gastroplastie
Perte moyenne d’excès de poids à 1 ans : 40%
Perte moyenne d’excès de poids à 5 ans : 50%
Sleeve gastrectomie
Perte moyenne d’excès de poids à 1 ans : 60%
Perte moyenne d’excès de poids à 5 ans : 70%
Bypass gastrique
Perte moyenne d’excès de poids à 1 ans : 70%
Perte moyenne d’excès de poids à 5 ans : 80%

Qualité de vie

Elle est appréciée par le questionnaire de Moorehead-Ardelt.
Ce questionnaire évalue cinq critères : l’estime de soi, l’activité physique, la vie sociale, les conditions de travail et l’activité sexuelle.

 

La qualité de vie est toujours améliorée par la chirurgie.
Dans une étude suisse (Modarressi Chassot, revmed.ch, 2004) la qualité de vie à 18 mois est améliorée chez 85% des patients opérés, surtout dans le domaine de l’estime de soi et de l’activité physique.

 

Pour télécharger le questionnaire de Moorehead-Ardelt Cliquez ici

Maladies associées

Diabète type 2

Il est toujours amélioré par la perte de poids.
Découverte récente : le bypass, et très certainement la sleeve, entrainent une amélioration très rapide du diabète type 2.
Cet effet est vraisemblablement lié aux modifications anatomiques apportées par la chirurgie.
De nombreuses équipes médicales sont actuellement en train d’étudier cette heureuse découverte, qui va peut être révolutionner le traitement du diabète T2.

 

En pratique, il est nécessaire après l’intervention de doser régulièrement la glycémie, pour diminuer le traitement médical et éviter l’hypoglycémie.

 

 

Hyperlipidémies

Elles sont toujours améliorées.
Une surveillance biologique est nécessaire.
L’arrêt des médicaments spécifiques est souvent possible.

 

 

Maladies cardio vasculaires

L’Hypertension artérielle est toujours améliorée.
Un contrôle régulier de la tension artérielle est nécessaire pour adapter le traitement anti hypertenseur.

 

 

Maladies respiratoires

L’apnée du sommeil est toujours améliorée.
En général, quand la perte de poids dépasse les 30 kgs, l’appareillage nocturne n’est plus nécessaire.

 

 

Maladies rhumatologiques

Elles sont améliorées.

 

 

Cancer

La baisse de poids entrainée par la chirurgie semble faire baisser la fréquence de certains cancers (cancer de l’utérus chez la femme ?).
Ces découvertes sont très récentes et nécessitent encore des études pour confirmation.

Dernière mise à jour le 18 décembre 2015